« "La conspiration des fous..." | Accueil | L'illusion communicationnelle ! »

01/01/2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Th. Casanova

BCher Professeur Chabré,
>
> C'est avec une joie toute particulière que je me permets de vous écrire ces quelques lignes. Je tenais à vous témoigner, par ces mots, toute ma gratitude et mon respect à la fois pour le professeur et l’homme, qui par ses qualités d’écoutes mais aussi d’exigences grandes me rappellent que notre quête de savoir, de connaissance n’est jamais terminée et que de longs et pénibles travaux sont nécessaires pour s’améliorer et nous permettre de s’enrichir.
> Ma rencontre intellectuelle avec Bachelard n’en n’a pas moins été lumineuse, vous en faisiez souvent référence dans vos cours de méthodologie, à juste titre d’ailleurs.
> En effet, je garde de l'IAE et de votre programme, MPM, un souvenir mémorable, mes premiers pas vers une autre forme de (re)connaissance et d’apprentissage. Il s’agissait, me concernant, de retrouver une certaine confiance après un parcours scolaire chaotique et l’envie d’apprendre de nouveau en me coupant quelque part du temps social imposé par notre monde contemporain. Prendre le recul indispensable pour penser différemment est salutaire à mes yeux. Bien que d’autres excellents professeurs composaient le corps professoral de l’IAE, votre présence associées à d’autres, témoignait de la volonté d’une certaine « élite intellectuelle », de partager son savoir en réhabilitant l’émerveillement, la curiosité au sein de notre classe. Ceci demeura à juste titre une réussite, d’autant qu’elle fût partagée par un grand nombre d’entre nous.
> La découverte d'un savoir universel ainsi que l'approche méthodologique menant à la découverte d'une vérité, resteront des moments forts de mon existence intellectuelle. Elles symbolisent au sens noble, la quête du voyage menant les hommes vers la connaissance. Or, ce premier est exigeant et nous rappelle que rien n’est acquis. De fait, ce voyage présuppose une véritable transformation intérieure, amenant l’existence de la pensée et son rapport au monde de manière plus large, vers une certaine forme d'humilité que le doute exprime. Ne disiez-vous pas : « Je doute donc je pense » (où l’inverse peut-être en référence à René Descartes). Ces phrases raisonnent encore dans ma tête et mon cœur. Cependant, cette quête de la connaissance ne doit-elle pas être partagée ? Son ambition première, n’est-elle pas de donner du sens, d’associer, d’ élever l’homme vers un monde plus respectueux et égalitaire comme le résume si bien cette pensée humaniste essentielle, dont vous faites référence à juste titre. C’est elle encore qui permet de reconnaître les hommes humanistes entre eux, non ceux qui se disent bons mais ceux qui caressent l’espoir de le devenir : « rassembler ce qui est épars ».
> Par exemple, notre classe n’était-elle pas éparse ? N’étions-nous pas tous différents, tous quelque part à reconstruire, du moins dans notre appropriation de la connaissance ? Enfin, ne partagions nous pas des idées différentes avec des trajectoires elles-mêmes différentes ?
> C’est précisément, à mes yeux, l’ambition que nourrissait votre projet de formation : rassembler un instant toute notre classe pas seulement autours du diplôme, le graal que nous étions venus chercher (d’ailleurs il me rend bien des services aujourd’hui encore), mais surtout, comme vous le disiez si bien, l’existence d’une transformation intérieure, que votre phrase résumait en bien des points : « Ce n’est pas le diplôme que obtiendrez à la fin qui sera le plus important, mais le voyage qu’il aura suscité en chacun de vous ». Cette ambition vous la partagiez avec une poignée d’autres enseignants. Je pense, (je dirai je suis sûr maintenant) que ce que vous nous avez appris n'est pas la possession du savoir en lui même, qui paraît assez insignifiant au regard de la connaissance absolue (le monde regorge de spécialistes en tout genre) mais de l'attitude qu’elle prédispose, la posture d'esprit qu'elle implique, l’émerveillement qu’elle provoque mais aussi la rigueur qu’elle impose par son esprit critique et sa maîtrise. A ce titre, vos cours de méthodologie resteront mémorables, car tout en intégrant la notion de voyage ainsi que de transformation intérieure qu’elle provoque chez le profane, traduit bien l’idée d’une rencontre entre une connaissance, une pensée et un esprit. C’est le travail sur la matière qui transforme chaque apprenti. Combien de fois dépiter mes camarades et moi-même, revenions bredouilles après avoir cru comprendre le sujet et établi notre propre raisonnement. L’articulation était erronée ou imprécise, les idées mal construites, les contradictions parfois affligeantes…que de travail, de labeur… ! Rien n’est parfait, il faut toujours dégrossir son travail pour que quelque chose en ressorte. Je l’apprends aujourd’hui dans ma vie de tous les jours. Avant, je l’avais découvert sur le banc de l’université, il y a 10 ans, aujourd’hui je le vis quelques instant dans le mois, mais tâche de l’appliquer dans ma vie quotidienne.
> Enfin, si cette élévation ne peut se traduire sans rigueur et exigence, ne doit-elle pas associer le cœur et l’esprit, sans qui toute action reste vaine ?
>
> Sachez professeur Chabré, je suis très heureux de vous avoir comme "contact" car depuis la promotion 2001-2003 dont j’ai eu l’honneur de faire partie, s’est la première occasion qui se présente de vous saluer et vous témoigner toute ma reconnaissance. Sans doute, aurai-je l’occasion un jour de vous le dire de vive voix.
> Encore, merci pour votre enthousiasme et votre engagement.
>
> Avec, mes salutations les plus cordiales et respectueuses,

ALIBERT Serge

Bonsoir,
Certains dénient au rêve sa place en politique, Gaston et toi, nous y incitez...
Rêver c'est concevoir.
Et je continue à rêver de la nécessité de s'engager à promouvoir un monde plus libre, plus égalitaire, plus fraternel, tout simplement.
Les plus nobles principes ne valent que par l'action...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

A voir

  • Je regarde Rwtv, je regarde Rwtv, www.rwtv.tv

juin 2016

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Google analytics

  • Add to Google
  • Google AdSens
  • Moteur de recherche
    
    Loading
  • Meta google
  • Google analytics